• Blog
  • La santé
  • Diabète de grossesse

Diabète de grossesse ? Surtout, pas de panique !

J’ai eu peur quand ma fille, enceinte de 6 mois et de son deuxième enfant, m’a appris qu’on lui avait diagnostiqué un diabète gestationnel. Elle a m’a rassurée tout de suite, en m’expliquant que le problème se gérait parfaitement à condition d’observer quelques règles. J’ai ressenti un grand soulagement que j’ai envie de partager aujourd’hui avec vous.

 

Le diabète de grossesse : quelle est la cause?

 La cause du diabète gestationnel est toujours inconnue. Des facteurs comme le surpoids, l’âge et l’hérédité jouent assurément un rôle. Si vous avez déjà eu un diabète de grossesse, ou si vous avez accouché d’un enfant en surpoids, on vous proposera probablement un dépistage dès la première consultation.

On passe au dépistage...

Il est recommandé, certainement entre la 24e et la 28e semaine de grossesse, d’effectuer

ce qu’on appelle un ‘test de simulation’.  On vous invite à boire une solution sucrée et, une heure plus tard, on vous prélève du sang pour mesurer votre taux de glucose. Si le résultat indique un risque de diabète de grossesse, un test d’intolérance au glucose plus approfondi, par voie orale, sera pratiqué. Celui-ci se fait à jeun, en ingérant à nouveau la solution sucrée. Plusieurs prélèvements de sang sont ensuite réalisés. Si la suspicion de diabète gestationnel est confirmée, un suivi et un traitement stricts seront mis en place.

Quelques règles à respecter

Les plus importantes : manger sain et équilibré, avoir une activité physique régulière et veiller à ne pas prendre de poids à l’excès.

Le traitement consiste ensuite à mesurer et à consigner vous-même son taux de sucre, à suivre un régime spécifique et, si nécessaire, à commencer un traitement à l’insuline, en concertation avec votre médecin traitant.

 

Et puis, tenir bon !

Il est vraiment important de suivre scrupuleusement les recommandations car les conséquences du diabète de grossesse ne sont pas anodines. Il peut arriver que le bébé ne développe pas complètement ses organes, tout en présentant un excès de poids à la naissance. L’accouchement peut dès lors s’avérer difficile et le risque d’une césarienne est plus grand. La maman s’expose également à des problèmes de tension artérielle et à des infections urinaires. Et surtout, elle risque de développer un diabète gestationnel lors d’une grossesse ultérieure, voire un diabète de type 2 par la suite. Ces risques, mieux vaut donc les limiter au minimum, en prenant soin de soi.

En savoir plus ? Demandez conseil à votre médecin.

Pour vous informer en détail, n’hésitez pas à discuter avec votre médecin.

Ecrit par: Patrick

D'autres questions ?