• Blog
  • La santé
  • Développement et psychomotricité du bébé

Développement et psychomotricité du bébé : les premières informations à connaître

Durant votre grossesse, vous vous êtes peut-être questionnée sur celle-ci en tant que telle, sur ce que vous alliez ressentir pour ce petit être qui grandissait en vous ou encore comment vivre sereinement ces 9 mois de vie commune. Maintenant que votre bébé est né, vous souhaitez en savoir plus sur son développement. Quelles étapes sont importantes, que faut-il savoir ?

Dès sa naissance, votre bébé ne cessera d’évoluer. Que ce soit visible lorsqu’il commencera à se redresser, ou moins visible comme son cerveau qui se développe en continu durant la première année, il y a tant à apprendre que l’on a parfois peur de passer à côté d’une étape importante. On entend souvent parler de développement psychomoteur de l’enfant mais que signifie ce terme concrètement ? Vous vous sentez peut-être perdue au milieu de toutes les informations disponibles à ce sujet. Vous trouverez dans cet article quelques pistes pour vous éclairer.

Avant toute chose

Le développement psychomoteur en général peut se voir comme étant l’évolution progressive de l’enfant afin de coordonner entre eux son cerveau, ses muscles et ses mouvements. Ensuite, il y a lieu de distinguer l’évolution de la motricité globale et de la motricité fine qui font partie intégrante du développement de l’enfant. Chacun de ces points seront détaillés ci-dessous.

  • Chacun son rythme

Nous tenions également à vous rappeler qu’un bébé ou un enfant n’est pas l’autre. En effet, les informations données sont générales et chaque enfant avance à son propre rythme. Tout comme n’importe quel être humain, certains iront plus vite et plus loin dans un domaine, alors que d’autres progresseront ailleurs. L’adage dit qu’un enfant qui grandit et apprend ne peut pas évoluer sur plusieurs points différents en même temps. Votre petit bout va peut-être marcher très tôt mais dira moins de mots alors que la petite de votre cousine sera capable de dire une ribambelle de mots mais rampera encore quelques mois de plus. Si vous avez des doutes, votre pédiatre ou médecin sera la personne adéquate pour vous conseiller au mieux.

Développement général

Aussitôt arrivé auprès de ses parents, votre bébé va déjà beaucoup changer et ce, sans que vous puissiez vraiment vous en rendre compte. Saviez-vous qu’au tout début de sa vie, l’estomac de votre tout petit n’est pas plus gros qu’une bille ? C’est d’ailleurs pour cette raison que vous pourriez penser qu’il vous réclame souvent la tétée ou son bibi : il ne peut manger que par petites quantités et est donc, assez vite rassasié. Du coup, il a également plus vite faim. Aussi, au terme de sa première semaine à vos côtés, son estomac aura déjà atteint la taille d’une noix !

Vers 2 mois votre bébé commence à vous sourire et à émettre des petits sons. À partir de ses 3 mois, il commencera à discuter. Alors oui, il n’utilise pas le même langage que vous, mais il discute à sa façon, en poussant des petits cris et en gazouillant. Lorsque vous l’aurez dans vos bras, il n’hésitera pas à vous regarder dans les yeux et à réagir si vous l’interpellez. C’est généralement à partir de ses 6 mois qu’il va commencer à dire des choses qui ressemblent à peu près à des mots. Ce sont des sons comme « mamama » ou encore « adababada » et on les appelle des babillements. Sachez qu’au plus vous allez lui parler, lui montrer des choses, lui expliquer ce que vous faites, au plus il reconnaîtra de mots et par la suite, pourra en dire. À partir de ses 9 mois, il va également commencer à reconnaître toute une série de mots que vous utilisez régulièrement mais l’un des premiers mots qu’il reconnaît est généralement son prénom. Alors n’hésitez pas à le lui dire le plus souvent possible. C’est généralement aux alentours de ses 12 mois que votre enfant va commencer à prononcer de vrais mots. Il commencera certainement par des mots comme « papa » et « maman », ou encore « lait » car ce sont des mots qu’il entend souvent et avec lesquels nous l’interpellons. Attention aux mots utilisés devant votre tout petit afin de ne pas arriver à une situation assez cocasse lorsque votre enfant commence à parler.

  • Poids du bébé 

Après sa naissance, votre bébé perdra en général jusqu’à 10% de son poids initial. Ceci est un phénomène tout à fait normal. Il retrouvera ce poids de départ dans les deux à trois semaines. À 4 ou 5 mois, son poids de naissance aura doublé et vers 1 an, il aura même triplé ! De quoi vous muscler les bras au vu du nombre d’heures que l’enfant peut y passer durant ses premiers mois.

Développement motricité globale

On entend par motricité globale les mouvements qui sollicitent les masses musculaires et que l’enfant a besoin d’acquérir pour pouvoir à terme marcher, courir, sauter, etc.

 Sachez que dès sa venue au monde, votre enfant a certains réflexes innés, comme le fait de marcher lorsque le bébé est tenu en position ‘debout’, l’action de téter ou encore resserrer sa main sur le doigt d’une autre personne. On appelle également ces actions les « réflexes archaïques », certains étant appelés à disparaître dès les premières semaines de vie de l’enfant pour revenir plus tard. A partir de 2 mois, ces réflexes archaïques commencent à laisser place aux réflexes volontaires.

  • Posture

À la naissance et durant les premières semaines de sa vie, votre enfant ne sait pas tenir sa tête car celle-ci ainsi que son dos ne sont pas assez musclés pour pouvoir se tenir seul. Il est à noter qu’à la naissance, la tête d’un bébé représente un quart de sa taille alors qu’en général, pour un adulte, la tête représente un septième de sa taille. Au fur et à mesure, son dos va se muscler et vous pourrez voir l’évolution de sa posture changer. Ses membres sont principalement repliés vers lui, en flexion, comme lorsqu’il était en position fœtale dans votre ventre.

Aux alentours de ses 3 ou 4 mois, votre bébé va tenir sa tête droite et son dos sera plus ferme. Aussi, s’il est allongé sur le dos ou sur le ventre, il devrait pouvoir rouler sur le côté.  Après, vers ses 6 mois, il pourra se mettre en position assise et ensuite, tenir cette position. Une fois cette position acquise, entre 6 et 10 mois, votre bambin va pouvoir s’amuser à se lancer à la découverte de votre intérieur ! Au programme : ramper, avancer sur les fesses, marcher à 4 pattes, autant de façons de partir à l’aventure et propres à chaque enfant. Après tout ça, certains décideront de tenter la marche assez rapidement alors que d’autres se lanceront plus tard. Quoi qu’il en soit, en moyenne, les enfants se mettent à marcher ente 11 et 18 mois. Il est aussi possible que votre petit ne veuille pas tester le 4 pattes et s’amuse à se mettre directement sur ses deux jambes. Dans ce cas, tout est bon pour s’agripper pour découvrir le monde ! Ensuite, la marche se perfectionnera jusqu’aux 3/4 ans de l’enfant avec l’apprentissage de la course, du saut, etc.

Développement motricité fine

La motricité fine comprend les mouvements qui sollicitent de plus petits muscles et que l’enfant a besoin de développer afin d’être plus précis dans ses gestes. Cette motricité sert à développer la dextérité. Pour y parvenir, le bébé ou l’enfant utilise principalement ses mains et ses doigts.

Dès ses premières semaines, vous verrez également qu’il s’intéresse à ses mains, qu’il fait bouger ses bras et ses jambes. Au début, il ne sait pas évaluer les distances entre ce qu’il voit et ses petites mains. À partir de ses 3 mois, il va commencer à tendre la main vers un objet pour l’attraper et il pourra le serrer quelques secondes. Si vous bougez, il commencera à tourner la tête pour vous suivre du regard. Idem si vous lui mettez un jouet devant lui, il le poursuivra du regard de gauche à droite pour ne pas le perdre de vue. Vers ses 4 mois et demi, l’évaluation des distances et sa capacité à suivre des objets qui bougent ou une personne en mouvement s’affine.

À partir de ses 9 à 12 mois, votre bébé va commencer à tendre les bras quand vous vous approchez de lui pour que vous le preniez dans vos bras. Il pourra également vous montrer un objet qui l’intéresse grandement.

La motricité fine s’acquiert au fil du temps, en fonction de l’âge de l’enfant. En effet, elle comprend tous les aspects cités juste avant, dans la première année de votre bébé mais elle continue bien après avec l’apprentissage du coloriage sans dépasser, le fait de couper avec des ciseaux, de pouvoir faire ses lacets (vers les 6 ans de l’enfant). Par la suite, elle comprendra également le fait de pouvoir jongler avec des balles, marcher debout sur un fil (dans le cadre d’un parcours aventure en toute sécurité) et tant d’autres activités que, même nous adultes, pouvons encore apprendre.

bébé qui joue avec des jouets en bois

Conclusion

Comme nous l’avons mentionné plus haut, chaque enfant est différent et évolue à son propre rythme. Votre rôle est donc de l’épauler et faire en sorte qu’il soit dans les meilleures conditions possibles pour avancer dans la vie, tout comme Infino. Aussi, si vous constatez avec votre médecin ou pédiatre que votre enfant a un retard, vous pourriez peut-être bénéficier d’un supplément aux allocations familiales. Pour toute question à sujet, visitez notre site web ou prenez contact avec votre gestionnaire de dossier.

D'autres questions ?