Salut, nous sommes Infino... Psstt.. notre service varie selon les régions. Choisissez votre région et vous recevrez un contenu personnalisé.

Tu habites où?

Vous pouvez toujours modifier votre choix par la suite.

Home chevron right Blog chevron right Éducation

Papa ! 5 conseils pour les papas très occupés

05 février 2021

La naissance d’un premier enfant représente souvent une phase critique pour de nombreuses familles. Des enquêtes montrent que les mamans travaillent souvent moins à l’extérieur à partir de ce moment, tandis que les papas commencent justement à passer davantage d’heures au boulot. Il est cependant très important de ne pas laisser les mères se charger seules de l’éducation. Un enfant a besoin de ses deux parents. Dans une relation homme-femme traditionnelle, le père et la mère sont les premières personnes à façonner la vie d’un bébé.

Nous avons discuté avec 5 papas de la façon dont ils établissent un lien avec leur enfant malgré un travail très prenant. Par père, nous ne faisons pas uniquement référence au « papa » classique et biologique : d’autres hommes contribuent à l’éducation d’un enfant. Même les mamans trouveront de quoi s’inspirer dans les conseils de ces 5 papas.

En tant que père, passer du temps avec votre chérubin ne correspond pas à « faire du baby-sitting »

Plus un enfant peut tisser un véritable lien avec différentes personnes, plus il intègrera l’idée que chacun est différent de l’autre et que cela peut constituer une richesse. Une expression dit : « il faut tout un village pour élever un enfant ». Cela comprend plus que des besoins pratiques et matériels. Néanmoins, les pères ont ou prennent souvent moins le temps d’assumer leur rôle de « chef de famille ».

Des enquêtes montrent que les hommes et les femmes fixent des priorités différentes en matière d’éducation. Les femmes se chargeront souvent de véritables tâches de soins ou encourageront la créativité alors que les hommes stimuleront plutôt l’aventure et l’activité physique. Bien entendu, cela peut fortement varier d’un couple et d’une personne à l’autre selon les caractères, les centres d’intérêt et l’éducation reçue par les parents.

À l’instar des mères, les pères ressentent aujourd’hui plus de pression que par le passé pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Peter nous explique : « J’ai un travail très exigeant. Je pars travailler tôt et je perds énormément de temps dans les embouteillages. Les soirs de semaine, je suis très fatigué, je ne sais donc pas trop m’occuper d’eux. Le week-end, j’aime faire du sport avec mes amis, sans compter les tâches de tous types à faire. » Stijn complète : « Il n’est pas toujours facile de dégager consciemment du temps pour mon fils, même si je l’adore. »

Vous trouverez ci-dessous 5 conseils de papas très occupés pour créer un lien fort avec vos enfants.


1 Parlez-lui

Bart, père de 3 enfants, raconte : « Avoir une vraie conversation n’est pas toujours simple, surtout quand ils sont encore jeunes. J’y arrive avec mon fils aîné de 10 ans, mais notre cadet ne parle pas encore très bien. Pourtant, je prends vraiment la peine de le faire. Je veux être un papa à qui ils peuvent parler de tout, que ce soit de leur vie quotidienne ou de gros soucis. »

Geert, beau-père de 2 enfants, s’y prend de cette manière : « l’école de mon beau-fils est sur le chemin de mon travail. Les semaines où les deux enfants de ma compagne sont chez nous, je le dépose le matin. Au début, il avait toujours les yeux rivés sur son téléphone. Je lui ai expliqué que pour moi, c’était important de lui parler et de savoir comment il se sentait. À présent, nos trajets ensemble sont des moments de discussion et j’ai l’impression que cela a amélioré notre relation. »

2 Recherchez un intérêt commun

Partager des intérêts permet une connexion instantanée. Mo témoigne : « Depuis que mon fils joue au football, je l’accompagne toujours aux entraînements et aux matchs, j’essaie d’adapter au maximum mes horaires de travail à cette activité. Et si un match important est retransmis à la télévision, nous en profitons pour en faire un moment pour nous deux. J’ai aussi pratiqué ce sport dans ma jeunesse, mais c’est chouette de partager cette passion avec mon fils maintenant. »

Bart se balade souvent dans la nature avec sa plus jeune fille. « Elle adore tout ce qui a des pattes et au printemps, nous pouvons vraiment passer des heures au bord d’une mare où vivent des têtards et des salamandres. » Pieter passe volontiers un dimanche après-midi derrière les fourneaux : « Faire des biscuits ou des crêpes ensemble est presque devenu une tradition hebdomadaire que mes enfants et moi apprécions. »

Vous pouvez voir les choses de deux manières : vous allez vous plonger dans une activité que votre enfant trouve intéressante (par exemple, vous mettre au judo, car votre progéniture suit des cours), mais vous pouvez aussi impliquer votre fils ou votre fille dans votre hobby. Les festivals, c’est votre truc ? Pourquoi ne pas aller ensemble dans un festival familial ?

3 Créez un moment pour papa

Si vous avez plusieurs enfants, ils doivent évidemment se partager votre attention. Bart déclare : « Lorsque nos trois têtes blondes veulent raconter leur histoire en même temps, ça peut être compliqué. C’est pourquoi j’ai mis en place un moment “père-fils” ou “père-fille”, qui doit avoir lieu au moins une fois par an. Pour mon fils aîné, nous sommes allés camper ensemble tout un week-end. Pour les plus jeunes, cela consiste pour l’instant à une journée complète où nous allons nous promener dans les bois ou pique-niquer. Nous avons même campé dans le jardin une fois. »

Pouvoir raconter quelque chose sans être interrompu par un frère ou une sœur ou jouer à quelque chose avec vous sans être « dérangé » : tout enfant aime cela. Cependant, faire une sortie sans que maman soit là est aussi spécial. Geert confie : « Je remarque que ma belle-fille parle d’autres choses quand je sors manger juste avec elle, que quand nous sommes tous ensemble. »

En organisant de temps à autre un moment père-fils ou père-fille, vous passez des moments uniques avec elle/lui. Vous construisez ensemble votre propre histoire. Aller se balader, faire un tour en vélo, manger un morceau ou camper... Tout est possible, il suffit de le faire ensemble.

4 Parlez de votre partenaire avec respect

Mo affirme : « Pour moi, le respect est une valeur très importante et je parlerai toujours avec respect de leur mère à mes enfants. J’estime également qu’il est logique de l’aider un maximum, notamment pour les tâches ménagères, car cela fait également partie du respect pour moi. Je souhaite donc apprendre à mes enfants qu’il est essentiel de tenir compte des autres. »

Stijn ne vit plus avec la mère de son fils. Il indique : « Je ne veux pas lui compliquer la vie, il nous aime autant l’un que l’autre et les enfants sont naturellement loyaux envers leurs deux parents. Heureusement, mon ex-compagne et moi n’avons jamais impliqué notre fils dans nos conflits. Même maintenant, après le divorce, je continue à parler d’elle avec respect, bien que des frustrations ou des petits conflits apparaissent de temps en temps. »

Si vous traitez votre environnement avec respect, en commençant par la mère de votre enfant, ce dernier y verra un exemple à suivre plus tard avec les autres (et donc avec vous). Cet exemple fera encore plus forte impression s’il n’est pas seulement appuyé par des mots, mais aussi par des actes.

5 Chargez-vous de certaines tâches

Mo explique : « Nous faisons tous les deux de notre mieux pour cette famille et nous ne pouvons bien élever nos enfants que si nous nous sentons bien dans notre peau tous les deux. C’est pourquoi j’aide ma femme pour des tâches qui ne sont pas si agréables, mais qui doivent être faites : faire les tartines, vider la machine à laver... Même quand je mets un sparadrap sur une éraflure, je montre à mes enfants que je les aime et ça renforce le lien qui nous unit. »

Geert ajoute : « Ma compagne et moi avons convenu qu’elle travaille à temps partiel et se charge du gros du ménage. Toutefois, cela ne veut pas dire que je n’ai plus rien à faire. J’aime impliquer les enfants dans ces tâches afin d’en faire un moment que nous pouvons partager. Faire la vaisselle devient ainsi beaucoup moins ennuyeux ».

Conclusion

Il y a autant de types de pères que d’hommes. Vous déterminez bien entendu vous-même la manière dont vous construisez un lien solide avec vos enfants. Nous espérons que les conseils de ces papas vous ont aidé.

Partagez cette page avec votre communauté

Lire aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous souhaitez être au courant des actualités en matière d'allocations, de parentalité ou de grossesse ? Grâce à notre newsletter, recevez, chaque mois, des informations utiles et pratiques pour vous et votre famille.