Salut, nous sommes Infino... Psstt.. notre service varie selon les régions. Choisissez votre région et vous recevrez un contenu personnalisé.

Tu habites où?

Vous pouvez toujours modifier votre choix par la suite.

Home chevron right Blog chevron right Éducation

Chaque phase a son charme

28 mars 2022

Les joies d’être parent : petit rappel humoristique pour les jours sans

« Tu verras, c’est que du bonheur ! » disaient-ils, « Attends, chaque phase a son charme », ont-ils ajouté. Et si toute cette histoire de parents épanouis n’était qu’un immense complot ? Un piège dans lequel vous avez sauté à pieds joints, sans vous méfier, pendant que les autres parents de votre entourage vous regardaient en ricanant ? Vous aimez vos enfants d’un amour inconditionnel, là n’est pas la question, mais ça devient de plus en plus difficile de vous en souvenir chaque matin alors que voilà 2 mois, 3 ans, 7 ans… 18 ans (ressenti 112 ans) que vous n’avez plus dormi une nuit complète ! Sachez que chez Infino, nous comprenons votre douleur et nous nous interrogeons nous aussi : chaque phase a-t-elle vraiment son charme ? Petit tour d’horizon :

0 – la nuit de java 

Votre bébé avait pourtant annoncé la couleur dès votre première nuit à la maison en sortant de la maternité. Vous vous en souvenez ? C’est la nuit communément appelée « la nuit de java », celle où votre bébé a réalisé qu’il n’était plus dans le ventre de sa maman et qu’il vous a fait comprendre son étonnement… haut et fort. Et vous, vous avez réalisé que vos nuits ne seraient plus jamais les mêmes… 

1 – les premiers pas 

Votre bébé a fait ses premiers pas ! Quelle émotion ! Et quel pincement dans votre cœur de maman ou de papa en réalisant qu’il n’était déjà plus votre « tout-petit-si-petit-bébé ». Mais l’émotion a vite laissé place à la peur en réalisant la quantité d’objets lourds et pointus susceptibles de lui tomber sur la tête, le gouffre tentant que représentait apparemment votre cage d’escalier et la facilité déconcertante avec laquelle s’ouvrait la porte du meuble dans lequel vous rangiez (depuis toujours) les produits ménagers… Vous avez pu ajouter la ligne « déménageur » et « redécorateur d’intérieur » dans votre CV, à ce moment-là. 

2 – le terrible two  

Ah ! La crise des deux ans… Faut-il dire quelque chose de plus ? « NON ! », comme l’a dit et répété votre enfant à cette époque.

7 – l’âge de raison 

Bon on a sauté quelques années (au cours desquelles vos petits agneaux ont probablement dessiné sur le mur, coupé les moustaches du chat et vidé une bouteille de parfum dans l’évier pour jouer à la dînette), pour arriver au tant attendu « âge de raison ». C’est, hélas, aussi à cet âge que votre enfant a vécu sa « crise d’adolescence infantile » : changements de comportement, disputes, manipulation, remise en question de votre parole… C’est l’âge où votre tête blonde voulait TOUT et plus vite que ça, quitte à faire une crise en plein milieu du supermarché… Depuis cette date, vous faites vos courses dans le supermarché de la ville d’à côté !

10 – les copains d’abord 

Vers ses 10 ans, vous avez pu souffler un peu. Ouf ! L’enfant est devenu peu à peu autonome, il a commencé à choisir ses activités, à déloger… et peu à peu ses copains et copines vous ont (presque) complètement remplacé(e) dans son cœur ! Quelle ingratitude… 

13 – la crise d’adolescence 

Le début de la crise d’adolescence varie selon les enfants, mais personne n’y échappe (même si on l’a tous un peu espéré). Votre enfant s’est transformé physiquement et psychologiquement pour devenir cet(te) ado mal dans sa peau, maussade, qui écoute sa musique trop fort et qui est toujours (toujours !) dans la contradiction. Comble de l’ironie : vous ne parvenez plus à le/la sortir de son lit pour aller à l’école alors que vous, vous avez dû faire à nouveau votre deuil des nuits de sommeil retrouvées. Les nuits de vos samedis se passent éveillé(e) en attendant que votre ado rentre de sa soirée (« oui, oui, je rentre à minuit, c’est promis ! ») et vous êtes sur le pont à 8 h 30 tous les dimanches matins pour le ou la conduire à son entraînement de rugby… Votre CV s’est d’ailleurs enrichi de l’entrée « chauffeur de taxi », à cette époque. 

20 – quitter le nid

Deux scénarios s’offrent à la plupart d’entre nous, ici : 

  • soit votre enfant (oui, oui, c’est un(e) adulte, mais ce sera toujours votre enfant) a quitté le nid et vous, vous tournez en rond. La maison est devenue trop grande, le son de votre voix résonne et vous ne savez plus quoi faire de vos journées maintenant que vous ne devez plus parcourir le pays à toute heure du jour et de la nuit pour conduire ou récupérer vos enfants ; 
  • soit votre enfant (pourtant c’est un adulte depuis 2 ans !) habite toujours chez vous et vous n’en pouvez plus. Vous avez besoin de récupérer de l’espace, du calme et un peu de temps pour vous ! Il est grand temps qu’il ou elle passe son permis de conduire parce que vous n’en pouvez plus de le ou la conduire partout ! Vous ne rêvez que d’une chose : l’envoyer à l’autre bout du pays pendant quelques jours et quelques nuits… 

Et puis vous repensez aux 20 années qui viennent de s’écouler et vous vous dites avec mélancolie « aaah, chaque phase avait son charme, quand même, ils avaient raison… » !

Vous êtes parent ou sur le point de le devenir, mais le coût de la vie vous effraie et vous vous demandez comment vous allez être en mesure de prendre en charge l’éducation de vos enfants ? Chez Infino, nous étudions chaque dossier au cas par cas. N’hésitez donc pas à nous contacter pour faire le point sur votre dossier et découvrir les primes et allocations pour lesquelles vous et votre famille êtes éligibles.

Infino, Infiniment vôtre.

Please select a CTA Block in the configuration

Partagez cette page avec votre communauté

Lire aussi