Salut, nous sommes Infino... Psstt.. notre service varie selon les régions. Choisissez votre région et vous recevrez un contenu personnalisé.

Tu habites où?

Vous pouvez toujours modifier votre choix par la suite.

Home chevron right Blog chevron right Grossesse

À quels maux s’expose une femme enceinte ?

11 avril 2022

Nausées, diabète gestationnel, acidité gastrique… 

Attendre un enfant est certainement l’une des plus belles expériences dans la vie. La grossesse n’a cependant pas que de bons côtés… Elle charrie son lot d’inconforts et certains maux sont plus fréquents que d’autres. Si vous êtes enceinte et scrupuleusement suivie par votre médecin, il n’y a pas lieu de vous inquiéter. Revenons ensemble sur les phénomènes et pathologies auxquels s’exposent les futures mamans.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont très fréquents lors du premier trimestre, après 3 à 8 semaines de grossesse. Environ 75 % des femmes enceintes souffrent de nausées, et 50 % d’entre elles subissent des vomissements. Bien qu’il soit généralement question de nausées dites « matinales », elles peuvent survenir à tout moment de la journée. Rassurez-vous, ces nausées et vomissements sont sans danger pour la mère et le bébé. Les cas les plus graves finissent tout de même par diminuer la qualité de vie de la femme enceinte si elle ne parvient plus à s’alimenter et risque la déshydratation.

Selon les experts, ces nausées sont causées par les modifications hormonales en début de grossesse, tout comme la fatigue et les changements émotionnels. Il est donc difficile de les prévenir, mais certains gestes peuvent diminuer leur fréquence et leur sévérité :

  • éviter de rester trop longtemps sans manger ;
  • manger léger le matin ;
  • éviter les plats trop épicés, gras ou frits ;
  • prendre l’air ;
  • se reposer suffisamment. 

Pas d’inquiétude, ces nausées cessent généralement à la fin du premier trimestre (elles perdurent jusqu’à la 20e semaine chez certaines femmes). Vous vomissez ou vous sentez toujours nauséeuse après la 20e semaine ? Parlez-en à un professionnel de la santé. 

Acidité gastrique

Les brûlures d’estomac et le reflux gastrique sont très courants chez les femmes enceintes. Ils apparaissent généralement au cours du 2e trimestre et peuvent s’intensifier au fur et à mesure de la grossesse. L’acidité gastrique découle de la perturbation de votre système digestif en raison de la production de vos hormones de grossesse. Ces perturbations ralentissent notamment la digestion des aliments et causent le relâchement des muscles qui se chargent habituellement de garder votre estomac fermé. Il ne faut pas oublier que votre bébé est également en pleine croissance et exerce de plus en plus de pression sur votre estomac. Ces phénomènes entraînent donc la remontée des liquides de l’estomac vers votre œsophage, ce qui cause des brûlures d’estomac et du reflux gastrique. Il existe cependant plusieurs stratégies pour réduire la pression exercée par les aliments sur les parois de l’estomac et ainsi diminuer le reflux :

  • privilégier les petites portions et mâcher correctement la nourriture ;
  • boire entre les repas plutôt qu’en mangeant ;
  • rester assise bien droit pendant le repas ;
  • éviter de s’allonger au cours des 30 minutes qui suivent le repas et manger 2 heures avant le coucher ;
  • privilégier les vêtements amples et ne rien porter de serrant au niveau de la taille.

Vous pouvez également éviter de consommer certains types d’aliments et de boissons comme les aliments gras, les desserts trop riches, les aliments épicés, les oignons, les agrumes, le café, les boissons gazeuses… Si le reflux continue malgré toutes ces mesures, consultez un médecin qui vous prescrira des antiacides pour vous soulager.

Diabète de grossesse

Ce diabète est également appelé diabète gestationnel. Il se caractérise par l’augmentation du taux de sucre dans le sang de la future maman en raison des changements hormonaux. Le placenta produit notamment des hormones qui nuisent à l’efficacité de l’insuline. Ce type de diabète touche près de 7 à 9 % des femmes enceintes. Les symptômes passent généralement inaperçus étant donné que ces inconforts touchent bon nombre de femmes enceintes :

  • malaises ou grosse fatigue ;
  • grande soif ;
  • besoin plus fréquent d’uriner et en plus grande quantité ;
  • maux de tête ;
  • bouche sèche.

Le diabète de grossesse n’augmente ni le risque de malformation ni celui de diabète chez l’enfant. Les risques d’obésité ou d’une intolérance au glucose à l’âge adulte sont toutefois accrus. Les femmes de plus de 35 ans, qui souffrent d’obésité (IMC supérieur à 30) et qui ont pris plus de 15 kg lors de leur grossesse sont notamment à risque. Lors de votre grossesse, il vous sera demandé de passer un test de dépistage au plus tôt vers la 12e semaine.

Si vous souffrez de diabète de grossesse, un diététicien vous guidera pour répartir les glucides consommés tout au long de la journée. Il sera également nécessaire d’apporter des changements dans votre alimentation et d’exercer une activité physique plus régulière. Dans certains cas, des injections d’insuline pourraient s’avérer nécessaires.

Vous voulez en savoir plus sur les allocations familiales ou primes pour lesquelles votre futur enfant est éligible ? Infino étudie chaque dossier au cas par cas, n’hésitez donc pas à nous contacter pour faire le point sur votre dossier.

Infino, Infiniment vôtre.

Please select a CTA Block in the configuration

Partagez cette page avec votre communauté

Lire aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous souhaitez être au courant des actualités en matière d'allocations, de parentalité ou de grossesse ? Grâce à notre newsletter, recevez, chaque mois, des informations utiles et pratiques pour vous et votre famille.