Salut, nous sommes Infino... Psstt.. notre service varie selon les régions. Choisissez votre région et vous recevrez un contenu personnalisé.

Tu habites où?

Vous pouvez toujours modifier votre choix par la suite.

Home chevron right Blog chevron right Éducation

Acheter un animal de compagnie à votre enfant ? Voici ce que devez savoir

13 septembre 2021

« Maman, je veux un chien ! »
« Papa, je veux un chat »
« Maman, je veux un hamster ! »

De nombreux parents s’effacent lorsque la question des animaux domestiques est à nouveau abordée. C’est logique, car accueillir un animal de compagnie chez vous implique une responsabilité supplémentaire. Pour vous ? Exactement. « Je promets de super bien m’en occuper ! » Et nous aimerions tant y croire, mais la liste des exceptions et les petits caractères font en sorte que vous, en tant que parent, serez le principal garant du soin apporté à l’animal. Nous savons tous qui va le promener sous la pluie, qui va nettoyer ses déjections dans le jardin ou dans la cage. Pas vrai ?

Alors, les animaux domestiques, c’est hors de question ? Bien évidemment que non. Passons en revue le pour et le contre. Un parent prévenu en vaut deux.

Le débat sans fin 

Nos parents nous disaient parfois « ce que tu as en tête, tu ne l’as pas ailleurs... ». Il en va de même pour nos enfants. Une fois qu’ils ont jeté leur dévolu sur un animal, ils ne lâchent plus ce souhait. Au petit-déjeuner, quand vous les récupérez à la sortie de l’école, après une heure de bricolage, pendant une promenade à vélo... Ils vous casseront les oreilles avec ça. Répète et répépète. « Quand est-ce que j’aurai un chiiiiiien ? » Nos petits anges savent aussi adopter l’expression faciale parfaite pour cette question. 

 


Les corvées comme technique de négociation ? 

Cette phrase se fera rapidement entendre : « Quand tu rangeras ta chambre, on verra si on peut avoir un chien. » C’est un bon deal, non ? La pièce est rangée et vous ne vous êtes engagé à rien. Hmmm... Peut-être pas une bonne technique sur le long terme. Faire de fausses promesses à votre enfant peut avoir un effet boomerang. Imaginez qu’ils retournent ce chantage contre vous : « D’abord, on adopte un chien, et puis peut-être que je ne ferais pas de crise de colère dans le magasin... » Oups.

Que faire, dans ce cas ? Simple : expliquer très honnêtement les avantages et les inconvénients des animaux de compagnie. Un entretien bien préparé peut représenter votre salut. Si votre enfant a une vision claire de la liste des tâches qui accompagnent inévitablement l’arrivée d’un animal de compagnie, le débat peut alors prendre une tournure très différente. Commençons par les mauvaises nouvelles.

Contre : une responsabilité supplémentaire pour les propriétaires 

  • Les animaux nécessitent beaucoup de soins supplémentaires et sont parfois malades. Il ne suffit pas de les promener ou de ramasser leurs besoins. Votre animal, comme vos enfants, a besoin de soins médicaux. Des injections, contrôler s’il a des tiques, des infections de l’oreille... Un ensemble de mesures importantes à prendre en tant que propriétaire.
  • Un animal coûte beaucoup d’argent : nourriture, frais vétérinaires, panier, gamelles, friandises... Tout cela coûte de l’argent. Pour un petit chien ou chat, il faut tout de même compter un coût supplémentaire annuel de 300 euros. Un grand chien nécessite un budget de 600 euros. Et l’argent ne tombe bien évidemment pas du ciel. Où allons-nous trouver cet argent ? Nous achèterons moins de jouets ?
  • Lorsque vous voyagez, vous devez trouver quelqu’un pour l’accueillir. Les centres de vacances sont rarement équipés pour vous permettre d’emmener un animal de compagnie. Êtes-vous prêt à faire face à ces possibilités ? Même un hamster ne peut être laissé seul trop longtemps. Laissez votre enfant soumettre ses propres suggestions sur la manière d’organiser cet accueil.
  • Un chien a besoin d’une promenade tous les jours. Non seulement lorsque le soleil brille, mais aussi lorsqu’il pleut, neige et gèle.
  • Un animal ne vit pas aussi longtemps qu’un enfant. Le jour viendra où vous devrez dire au revoir à votre ami à quatre pattes. Discutez maintenant de la manière dont vous allez gérer cette situation.
  • La maison doit être nettoyée plus souvent : vider le bac à litière, nettoyer la cage, enlever les poils de chien, passer l’aspirateur. Un animal de compagnie alourdit la liste des tâches ménagères. Le coup de pouce de vos enfants est donc important.
  • Un jeune animal a encore beaucoup à apprendre. La plupart des enfants sont un peu déçus lorsqu’il s’avère que vous devez surtout éduquer votre jeune animal pendant les premières semaines. Et que celui-ci est parfois imprudent. Élever un animal demande du temps et de l’énergie. Renseignez-vous sur le sujet à l’avance afin que votre chiot ne pense pas que son nom est « On ne peut pas ».

Avantages : prendre soin les uns des autres

  • En présence d’animaux domestiques, l’enfant développe une nature attentionnée et apprend également à gérer la responsabilité d’un être vivant.
  • Un animal a besoin d’air extérieur, qu’il fasse beau, qu’il pleuve ou qu’il neige. Petits et grands tireront à coup sûr profit d’une bouffée d’air frais.
  • Les animaux domestiques sont des animaux de garde et de compagnie.
  • Un animal apportera une certaine tranquillité à votre maison lorsque les enfants ne sont pas là. Pensez à une journée de travail bien remplie sur votre ordinateur ou à faire des tâches ménagères. La présence d’un animal vous apporte de la stabilité, un compagnon qui se tiendra toujours à vos côtés.
  • Votre enfant apprendra à penser de manière plus empathique. Les enfants peuvent sentir quand le comportement d’un animal est différent de celui qu’il adopte habituellement. Sans parler, ils apprennent à lire et à gérer les émotions.

Quelques conseils pendant le processus de réflexion

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Quel que soit l’animal que votre enfant souhaite, organisez des journées d’essai. Faites une promenade avec un chien du refuge ou demandez si votre enfant peut aider pendant une journée. Vous pouvez aussi demander à une connaissance de vous occuper de son hamster, son cochon d’Inde, son iguane, son chat... De cette façon, vous serez sûr que votre enfant comprendra qu’un animal de compagnie représente plus que quelques minutes de caresses par jour.


Le verdict ? Qu’est-il advenu ?

Vous allez craquer ? La famille va s’agrandir ? Bonne chance et félicitations pour cette nouvelle source d’amour dans la maison ! Votre enfant a-t-il consciemment décidé de ne pas avoir d’animal domestique à la maison ? N’hésitez pas à le récompenser avec une petite friandise. Prendre cette décision demande une grande maturité. C’est certainement quelque chose à célébrer.

Adoptez, n’achetez pas
Lorsque vous achetez (ou mieux encore, adoptez) un animal, veillez à demander l’avis de spécialistes. Assurez-vous de bien connaître la provenance de votre nouvel animal. Idéalement, vous devriez également pouvoir visiter le lieu où votre animal a passé ses premiers jours. Évitez les élevages intensifs, qui donnent souvent naissance à des animaux traumatisés.


Partagez cette page avec votre communauté

Lire aussi