Salut, nous sommes Infino... Psstt.. notre service varie selon les régions. Choisissez votre région et vous recevrez un contenu personnalisé.

Tu habites où?

Vous pouvez toujours modifier votre choix par la suite.

Home chevron right Blog chevron right Grossesse

Le 4ème trimestre de grossesse : passage obligé pour le corps d’une maman

04 juin 2021

Vous entendrez très souvent parler du fait qu’une grossesse dure 9 mois et donc, 3 trimestres. C’est une vérité. Mais on oublie souvent que le fait de créer la vie ne s’arrête pas le jour où votre enfant nait. Il ne faut pas perdre de vue « l’après ». Et les premières semaines qui suivent un accouchement sont, à bien des égards, source de grands chamboulements. Il est donc important de prendre en compte et de ne pas négliger ce ‘4ème trimestre de grossesse’ : ce moment où vous devrez combiner la venue d’un nouveau membre dans la famille (qui demande beaucoup d’attention) avec le fait que votre corps a/aura subi certains changements. 

Qu’y a-t-il après l’accouchement ? 

Évidemment, vous savez qu’après vos 9 mois (parfois un peu moins) de grossesse, vient l’arrivée de votre bébé. Celui dont vous avez rêvé plus d’une fois et que vous attendiez avec grande impatience. 

Durant cette période, vous (enfin, vous et votre bidou – on ne va pas se mentir) êtes, serez ou avez été au centre de l’attention : que ce soit pour savoir comment vous vous sentez et ressentez le fait de porter la vie, pour vous aider à préparer l’arrivée de ce petit bout ou encore pour vous seconder et/ou vous épauler si votre état physique ne vous permet pas de tout prendre en charge comme à votre habitude. 

Cependant, on oublie parfois de vous préparer en tant que future maman au fait que, dès l’arrivée de bébé, c’est lui qui sera au centre de l’attention. Or, pour une femme, ce n’est pas toujours un cap évident à passer : devoir assumer un nouveau rôle du jour au lendemain, être fatiguée après l’accouchement en plus de la fatigue de s’occuper et de nourrir son enfant nuit et jour, devoir gérer un retour à la maison seulement quelques jours après cette rencontre qui a changé/va changer votre vie et, surtout, gérer la chute d’hormones. Certaines femmes ne subissent pas celle-ci mais, si c’est votre cas, sachez que c’est normal de se sentir mal et/ou démunie à ce moment-là. Envie d’en savoir plus à ce sujet ? Nous avons un article qui vous en dira davantage sur le post-partum.

Il est donc important de vous préparer à cet ‘après grossesse’ et à ces différents changements qui peuvent être plus ou moins difficiles à vivre d’une femme à l’autre, que l’on nomme : le 4ème trimestre de grossesse. 

Pourquoi un 4ème trimestre de grossesse ? 

Il est vrai que durant cette période post-accouchement, la mère n’est plus enceinte. Cependant, son corps va encore subir un certain nombre de changements, que ce soit au niveau physique ou psychique. Il faut donc pouvoir gérer ceux-ci au mieux pour aussi pouvoir être disponible pour son enfant qui, dans ses premiers mois est totalement dépendant de ses parents. 

Les différentes étapes 

On peut dire qu’en général, après le 4ème trimestre de grossesse, le corps de la maman est remis de son accouchement. On ne parlera pas spécialement de ‘retour au corps d’avant accouchement’ car toutes les femmes ne récupèrent pas le même corps. D’ailleurs, il n’y a aucune pression à avoir car elles ne sont pas nombreuses dans ce cas. Chaque corps est différent et chaque personne récupère différemment ; c’est comme pour tout !

1er mois post-accouchement 

  • La chute d’hormones : quelques jours après la naissance, votre taux d’œstrogène et de progestérone (les deux hormones présentes en masse lors d’une grossesse) va chuter brutalement. Certaines mamans ne vont pas spécialement en être affectées mais il se peut que vous la subissiez. Irritabilité, sentiments et émotions amplifiés, sensibilité accrue sont des symptômes de cette chute d’hormones. 
  • Les tranchées (ou contractions utérines) : on pense souvent qu’une fois l’accouchement passé, il n’y aura plus de douleurs. Il ne faut cependant pas oublier que votre utérus a dû grandir beaucoup pendant la grossesse. Il lui faudra donc entre 4 et 8 semaines pour retrouver sa taille normale. Pour ce faire, vous pourriez ressentir des douleurs semblables aux douleurs menstruelles. Ces contractions servent à réduire la taille de l’utérus et vous éviter de perdre une trop grande quantité de sang.
  • Les pertes de sang : à la suite de l’accouchement, vous pourrez avoir des pertes de sang pendant quelques jours voire jusqu’à 6 semaines après votre accouchement. Au fur et à mesure, ces pertes de sang se transformeront en pertes blanches. Pensez donc à prendre des culottes de règles ou d’autres protections (attention, évitez les protections internes comme les tampons ou les cups directement après votre accouchement afin d’éviter toute infection ou simplement pour préserver vos parois vaginales fragilisées par le passage de bébé). 
  • La contraception : même s’il est déconseillé d’avoir des rapports sexuels trop tôt après la naissance (on vous en parle un peu plus loin) et même sans avoir eu votre retour de couches (voir point suivant), il est important de discuter de votre nouveau moyen de contraception avec votre médecin/gynécologue pour éviter une éventuelle grossesse (si vous le souhaitez bien évidemment !). 

2ème mois post-accouchement 

  • Le retour de couches : il s’agit de vos premières règles après l’accouchement. Celles-ci arrivent généralement entre 6 et 8 semaines après la naissance de votre bébé. Si vous allaitez, le retour de couches peut arriver plus tard. Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler avec, par exemple, la sage-femme qui s’occupera de vos soins postnataux. 
  • La sexualité : vous pouvez reprendre une activité sexuelle avec pénétration à partir de 3 semaines après votre accouchement. Cependant, si vous avez des points de suture suite à une épisiotomie ou une déchirure, il est conseillé d’attendre 6 semaines pour que la cicatrisation soit complète. Idem en cas de césarienne. Pour plus d’informations à ce sujet, posez la question à votre médecin/gynécologue. 
  • La rééducation du périnée : 6 semaines après votre accouchement, vous aurez une visite postnatale chez votre gynécologue ou sage-femme. Lors de cette visite de contrôle, vous recevrez (ou non) le feu vert pour commencer la rééducation du périnée. Il s’agit d’une étape importante afin de remuscler votre périnée pour, par exemple, éviter les fuites urinaires. Attention, suivant les femmes et l’accouchement vécu, celle-ci sera plus ou moins longue. Veuillez également noter que la rééducation du périnée est importante lorsque vous avez subi une césarienne. Vous recevrez cependant toutes les informations nécessaires par votre gynécologue. 

3ème mois post-accouchement 

  • La reprise du sport : attention, le feu vert pour une reprise du sport dépend de beaucoup de choses. Cette décision se prend en fonction de plusieurs critères : étiez-vous déjà sportive ou non avant la grossesse ? Comment vous êtes-vous remise de l’accouchement ? La rééducation de votre périnée a-t-elle été faite ? Et toute autre élément à voir directement avec votre médecin. Dans tous les cas, cette reprise ne doit pas se faire trop tôt afin de ne pas subir une descente d’organe ou de souffrir d’incontinence. 
  • Le poids : pour beaucoup de femmes, la question du retour au poids d’avant grossesse se pose. Ici encore, la perte de poids après la grossesse dépendra d’une femme à l’autre. Le jour de l’accouchement, une femme perd en moyenne entre 5 et 8 kilos qui correspondent au poids du bébé, au placenta, au liquide amniotique et à de l’eau. Ensuite, certaines perdront rapidement les kilos restant tandis que d’autres mettront plusieurs mois. Si vous avez en général des difficultés à perdre du poids, la reprise du sport pourrait vous aider à perdre les kilos qu’il vous reste. Dans tous les cas, le plus important n’est pas de faire un régime draconien mais plutôt d’avoir une alimentation équilibrée pour avoir tous les apports dont votre corps a besoin.

Tips administratifs 

Évidemment, la naissance d’un enfant demande quelques démarches administratives. Afin que vous puissiez vous consacrer pleinement à votre bébé, voici une liste des principaux devoirs des nouveaux parents : 

  • Déclarer la naissance : si cette étape importante n’a pas été faite directement par l’hôpital, il faudra vous rendre à la commune, au service ‘état civil’, afin d’y déposer l’acte de naissance de votre enfant. Si la maman qui a mis le bébé au monde ne peut pas s’y rendre, il faudra penser à prendre sa carte d’identité pour que tout soit en ordre, ainsi que le certificat de mariage ou le document de reconnaissance de l’autre parent. Suite à ce passage auprès de la commune, vous recevrez plusieurs documents à transmettre à différents services (chaque document contient le nom du service à qui il doit être transmis) : 
  1. Une déclaration destinée à la caisse d’allocations familiales : transmettez-la à votre caisse d’allocations familiales/votre organisme de paiement afin que votre dossier soit mis à jour ;
  2. Un document destiné à la mutuelle, que vous devrez donc transmettre à votre mutuelle, ainsi qu’une vignette. 
  • Contactez votre employeur dès que possible. Pour l’autre parent, c’est également important afin que l’employeur sache quand et comment le papa ou la coparente prendra son congé de naissance.
  • Prévenez la future crèche/gardienne de la naissance de votre enfant : vous pourrez ainsi convenir ensemble de la date à laquelle votre enfant pourra y être accueilli. 
  • Téléphonez à votre courtier en assurances pour vérifier que vous êtes bien en ordre au niveau de votre assurance familiale. 
  • Vous habitez en Flandre ? Contactez alors également Kind & Gezin s’ils ne vous ont pas rendu visite à la maternité. 

Et ensuite ? 

Maintenant que vous savez tout, il ne nous reste plus que deux choses à vous souhaiter : que vous viviez cette période le plus sereinement possible et que votre bébé soit en bonne santé ! 


Vous souhaitez qu’Infino s’occupe de vous ? 

Chez Infino, vous êtes plus qu’un simple numéro de dossier ! Votre conseiller personnel est là pour vous aider et vous donner des conseils en fonction de votre propre famille. 

Je m’affilie à Infino en quelques clics !


Partagez cette page avec votre communauté

Lire aussi