• Blog
  • Etudiants
  • Travail et vacances

Prendre un peu d'initiative n’a jamais fait de tort.  

Alors quand votre enfant rentre à la maison avec un job d’étudiant en poche, vous ne pouvez qu'applaudir. Mais qu'en est-il de vos allocations familiales?
Chaque petit coup de pouce est important quand l'été arrive.  C’est la période des festivals et/ou des bons plans voyages, et il faut trouver l’argent nécessaire à ces activités.
Outre l’aspect pécunier, un job étudiant apporte beaucoup d’autres avantages.

Travailler en équipe en tant que jeune adulte, c'est comme jouer ensemble en classe maternelle: c’est un pas important dans le développement personnel.
De même, apprendre à être ponctuel est très important.  Que du positif en somme.
Cependant il reste cette petite voix au fond de votre esprit, qui songe aux implications sur vos allocations.

Ne vous faites pas trop de soucis à ce sujet.

Durant chaque trimestre, un étudiant à temps plein âgé de 18 ans et plus peut travailler jusqu'à 240 heures.  Au troisième trimestre - autrement dit l'été - il peut même travailler de manière illimitée! Cela laisse donc pas mal de possibilités pour se faire de l’argent de poche.

Ce n’est que si la limite des 240 heures de travail est dépassée que vous perdez votre droit pour le trimestre concerné.

Si c'est le cas, avouez que secrètement, vous êtes plutôt fier de son courage, non?

D'autres questions ?